Découvrez Païta, commune d'arrivée de la 11e étape

Chaque année, la ville de Païta (Nouvelle-Calédonie) organise la fête du bœuf : ambiance broussarde et country avec au programme baignade d'un troupeau, dépeçage d'un veau à l'ancienne (marquage, castration), jeux équestres, concours du plus gros mangeur de couilles de veau et grand rodéo.
Chaque année, la ville de Païta (Nouvelle-Calédonie) organise la fête du bœuf : ambiance broussarde et country avec au programme baignade d'un troupeau, dépeçage d'un veau à l'ancienne (marquage, castration), jeux équestres, concours du plus gros mangeur de couilles de veau et grand rodéo.
Chaque année, la ville de Païta (Nouvelle-Calédonie) organise la fête du bœuf : ambiance broussarde et country avec au programme baignade d'un troupeau, dépeçage d'un veau à l'ancienne (marquage, castration), jeux équestres, concours du plus gros mangeur de couilles de veau et grand rodéo. Crédit : @ http://www.picture-worl.org/

Lu 1111 fois
Publié le 24 Oct 2015

Découvrez Païta, commune d'arrivée de la 11e étape

Paita compte 20600 habitants au dernier recensement de 2014. S’étendant sur 700 km2, la commune héberge le Mont Humboldt, le deuxième plus haut sommet de Calédonie. Le Mont Mou est aussi une célébrité. La légende dit qu’il était autrefois au bord de mer, mais il en fut chassé après une querelle avec le Pic Karikaté.

Premiers habitants kanak

Les premiers habitants ont été comme partout ici, les kanaks. Sites pétroglyphes, tumilii, restes de poteries, tarodières témoignent d’une arrivée très ancienne. Une migration interne s’est probablement produite en provenance du nord. Pouebo, Touho, Canala ? Ce sont probablement les linguistes qui pourront retrouver les traces de ces mouvements. Au début de la colonisation, un accord est trouvé entre l’administration coloniale et le redouté chef Kuindo. Après quelques épisodes sanglants, le calme est établi.

Paddon installe les premiers colons

C’est Paddon, après un aller retour en Australie, qui y installera les premiers colons libres. Viennent ainsi par exemple Heinrich Ohlen, Antoine Metzger et leurs épouses, ainsi que plusieurs autres familles. Dans les années 60, de nombreux neveux et nièces de Paddon s’établissent : il s’agit, vous l’avez compris, des familles Martin. Aujourd’hui, Paita compte plusieurs tribus : N’Dé, Naniouni, Bangou, Saint Laurent, sous l’autorité du Grand Chef Paita. Et la commune est devenue une collectivité multiculturelle, cosmopolite.

Train, séminaire et aéroport

Le Train, Anne Claire. Savez-vous qu’un train desservait Paita au début de siècle dernier ? Il partait de la Vallée du Tir, passait par la Montagne spécialement coupée pour lui, traversait Rivière Salée qui n’était alors qu’un grand marais, gagnait les pentes de Tonghoué qu’il franchissait par un tunnel, traversait la Dumbéa par un pont dont il reste encore des piliers, puis gagnait Paita par la Nondoué. Le séminaire, ensuite. Le séminaire Saint Léon a accueilli les premiers prêtres calédoniens ordonnés. Mais aussi des étudiants comme Jean-Marie Tjibaou, François Burck et Gabriel Paita. Et puis, c’est à Paita qu’est installé l’aéroport international de Nouvelle-Calédonie. Et lorsque l’on parle de l’aéroport de Tontouta/Nouméa, le Maire répond qu’il s’agit de l’aéroport de Tontouta/Paita !

Agriculture et urbanisation

Vous avez raison. Païta, c’était l’élevage et les cultures.

Mais Paita, commune agricole, hébergeant la station de Port Laguerre, des élevages comme celui de Karikaté, des pépinières comme Mango, des productions agricoles comme celle des Fraisiers de Paita, s’est peu à peu urbanisée. De nombreux lotissements ont vu le jour, la zone industrielle explose. Elle accueille le plus grand dock de Calédonie. La quarantaine, moderne et fonctionnelle, est la seule de la République. Les nouveaux lotissements résidentiels de Naia et de Tiaré ouvrent la voie à une nouvelle génération d’habitations en bord de canal, largement inspirée de ceux de Gold Coast. A Paita même, ou tout près, de nouveaux quartiers ont poussé comme des champignons comme Savanah ou sur l’ancienne propriété de Ronald Martin.

Une population de la diversité

La population de Paita est à l’image de la Calédonie : un kaleïdoscope, avec une implantation wallisienne et futunienne plus forte qu’ailleurs. Les relations entre les communautés sont plutôt bonnes et tolérantes. Ce développement et cette harmonie est largement due à l’action des maires qui se sont succédés, dont le dernier, Harold Martin, descendant de Paddon, est aussi une personnalité politique calédonienne. Conseiller puis président de région, membre du congrès, président du gouvernement, il demeure un élu qui compte.

La Fête du Boeuf

Il faut dire que la construction de la magnifique Arène du sud a déplacé bien des événements de Nouméa vers Païta. Des spectacles ou des concerts, comme le dernier M’Pokora ou le championnat du monde de pétanque, le drift ce week end. Le lieu des grands rassemblements et des grands spectacles, c’est désormais Païta.

Mais face à un développement qui s’accélère, Paita tient cependant à ses racines. La Fête du Bœuf, à la limite de la Brousse et de la Ville, est là pour rappeler que les toutes premières stations d’élevage de Calédonie furent créées à Paita : les stations Paddon, Cheval, de Béchade, Peyrolle, Martin, Ballande.

Grâce à la Fête du Bœuf, des milliers de visiteurs viennent se tremper dans une ambiance de brousse aux portes de Nouméa, et apprécient les expositions, les démonstrations, et le formidable spectacle du rodéo avec ses stockmen et ses chevaux.

Et c’est ainsi que toute la grande agglomération peut se retremper tous les ans dans une atmosphère qui illustre une partie de l’âme calédonienne.


Nos Sponsors
Congrès de Nouvelle-Calédonie
Le Bilboquet plage
Mairie de Nouméa
Betico 2
OPT NC
Pacific Shell
Gouvernement de Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie 1ere
Province Nord - Nouvelle-Calédonie
Province des Iles - Nouvelle-Calédonie
Ville de Dumbéa
Les Nouvelles Calédoniennes
Société Minière G. Montagnat
Province Sud - Nouvelle-Calédonie
Air Calédonie
ACTB Pacifique
Point Rouge
Nos Sponsors

Copyright @ Le Tour Air France de Nouvelle-Calédonie 2013/2017 - Conception et réalisation : PAO Production